Note des lecteurs

Les grands noms s’additionnent, cette semaine : Guillermo Del Toro, Luc Besson, Sylvester Stallone, et même Stanley Kubrick.

ANNA

De Luc Besson

Sortie : le 10 juillet
2019

Le film : Alors qu’il
rase les murs depuis l’échec cinglant de son péché d’orgueil Valérian,
qu’il a chèrement payé (EuropaCorp est en procédure de sauvegarde), Luc Besson
travaille sur un projet de rebond dont l’ambition est de redonner du crédit à
son entreprise. Anna lorgne ainsi clairement du côté de ses polars
féminins, dont le dernier exemple en date s’était révélé un succès monstre (Lucy).
C’est en fait la troisième vidéo promotionnelle qui débarque, après les deux
autres dégainées en avril dernier (dont une longue bande-annonce
internationale). Anna, c’est Sasha Luss, mystérieuse femme aux multiples
visages et au redoutable talent de tueuse, qui fera face à Helen Mirren, Luke
Evans et Cillian Murphy.

 

Anna de Luc Besson, affiche définitive

© Photos : Shanna Besson / ©2019 EUROPACORP – TF1 FILMS PRODUCTION. TOUS DROITS RÉSERVÉS

DOCTEUR SLEEP

De Mike Flanagan

Sortie : 30 octobre
2019

Le film : Du culot, il
en fallait pour s’évertuer à donner une suite au cultissime et effrayant
monolithe Shining, qui trône au pinacle des plus grands films d’horreur
jamais réalisés. De fait, Stephen King, l’auteur de L’enfant lumière (le
bouquin adapté par Kubrick en 1980) s’était décidé à prolonger les mésaventures
de Danny Torrance, en 2013, dans le plutôt mineur Docteur Sleep (qui
avait ses moments). Il va sans dire que cette prolongation des déboires du
petit Torrance n’entretenaient aucune filiation avec le long-métrage, l’auteur
n’ayant que peu apprécié les libertés prises par Stanley Kubrick. Là réside le
nœud du problème posé par le prochain film de Mike Flanagan (petit prodige de
l’horreur et grand admirateur de l’auteur), qui entend concilier les visions de
l’auteur avec la mise en scène chirurgicale et les obsessions de Kubrick, aidé
d’Ewan McGregor et Rebecca Ferguson. Une solide gageure, en somme, dont nous
apercevons les premières images invoquant à outrance le réalisateur mort en
1999, et piochant allègrement dans les scènes cultes du film porté par Jack
Nicholson.

EVASION 3 – L’EXTRACTEUR

De John Herzfeld

Sortie : Prochainement
(en DVD et Blu-ray)

Le film : Stallone
tient visiblement à cette trilogie de séries B allant en empirant (le premier
le voyait cavaler avec Schwarzenegger et avait eu l’honneur d’une sortie en
salles, où il n’avait guère fait d’étincelles ; le deuxième était sorti
directement en vidéo, avec Dave Bautista en remplacement du Chêne Autrichien,
et avait brillé par sa médiocrité). Tourné dans la foulée du deuxième opus, L’Extracteur,
que personne n’attend mis à part les aficionados pur jus de l’interprète de
John Rambo, est mis en scène par John Herzfeld, réalisateur de seconde zone, et
est toujours porté par Dave Bautista.

C’EST QUOI CETTE MAMIE ?!

De Gabriel-Julien
Laferrière

Sortie : le 7 août
2019

Le film : Derrière ce
titre se cache la suite du film C’est quoi cette famille ?!,
modeste succès de 2016 qui n’en demandait pas tant. Mais le réalisateur, à
l’aise dans cet exercice périlleux (il a mené à bien les deux opus Neuilly
sa mère
) semble être convaincu du contraire, et escompte nous faire
assister à un conflit de générations pour le moins drolatique, d’une subtilité
qui exclut toute contestation. Le film s’annonce d’ores et déjà comme le grand
moment de gaudriole de l’été.

SCARY STORIES

De André Ovredal

Sortie : le 21 août
2019

Le film : Cette production Del Toro se présente comme un bestiaire de monstres au travers d’un bouquin, qui prennent corps lors de la lecture de ce dernier, et vont faire vivre aux habitants de la petite ville abritant le livre d’effroyables instants. Venu de Norvège, le réalisateur s’est fait connaître avec son premier film, Le Chasseur de Trolls, et a mis en scène son premier film en langue anglaise en 2017, The Jane Doe Identity, avant, donc, de s’attaquer à ce nouveau long-métrage anthologique au titre français anodin, auquel on lui préférera l’épigramme original, Histoires effrayantes à raconter dans le noir.

 Article : Jean-Paul de Harma

Scary Stories, affiche The Pale Lady