Note des lecteurs

Petit démarrage pour Men in Black : International qui ne fera pas de l’ombre aux trois précédents volets d’une franchise assez médiocre qualitativement.

Avec 1 406 hommes en noir dans 23 cinémas, on est très loin des chiffres de première séance attendus par un blockbuster américain, comme le démontre également sa moyenne de 61 paires de lunettes.

Affiche originale, Men In Black International (C) Sony Pictures International

Men In Black International a tout à prouver.

Les examens, la présence de Chris Hemsworth hors Avengers (il n’arrive pas à ouvrir de films sur son nom) ou du sosie de Rihanna, Tessa Thompson en tête d’affiche, ont été des éléments fédérateurs pour ne pas précipiter la curiosité des spectateurs. Ceux qui ont connu la trilogie originelle travaillaient à ce moment de la journée et il est logique qu’ils gonfleront les rangs en fin de journée et soirée.

Greta, une amie bien trop présente

En deuxième place, Greta, avec Isabelle Huppert, avait pour lui une vraie star et une promo conséquente. Le nombre de salles (22 cinémas), cela aurait dû donner des ailes au thriller de Neil Jordan, mais pour l’instant l’ambition de Metropolitan semble trop élevée par rapport à ce qu’est le film : 802 spectateurs, pour l’actrice française, ce n’est pas trop mal, mais dans 22 salles, la moyenne de 36 copies, forcément, paraît peu éclatante. Très probable film de soirée.

Sting et Cyrano au poulailler du succès

Roxane, affiche du film de Mélanie Auffret
Crédits : Mars Films

Bonne surprise pour Roxane en 3e place. La comédie distribuée par Mars Films et TF1 Studio déjoue les attentes, avec un chiffre diabolique de 666… Dans 13 salles, c’est bien pour une œuvre qui n’avait guère de potentiel sur Paris et qui saura capitaliser sur sa thématique provinciale. Sa moyenne de 51 est la deuxième meilleure de cette premier séance.

Bonello toujours en manque de notoriété

A titre de comparaison, Lune de Miel d’Elise Otzenberger, chez Le Pacte, dévisse avec 273 curieux dans 14 cinémas, et surtout Zombi Child de Bonello, n’a pu capitalisé que sur la fidélité de 333 amateurs du cinéma fascinant de l’auteur français de Nocturama. Ce drame étrange est présent dans 12 cinémas. Avec seulement 3 salles, Charlotte a 17 ans réalise une moyenne qui s’élève quasiment au double (49 par copies). Le film québécois de Sophie Lorain pourrait être une bonne surprise si ses chiffres se confirment.

Charlotte a 17 ans affiche
Copyrights : Les Valseurs