Note des lecteurs

Le box-office américain est marqué par trois grosses sorties en ce week-end estival. Godzilla 2 roi des monstres, Rocketman et la production Blumhouse Ma étaient les trois productions séduisantes qui se sont combattues pour une place au sommet.

Godzilla, un roi sur le déclin

Evidemment, Godzilla : Roi des monstres arrache la pole position à Aladdin (près de 185M$ en 10 jours pour ce dernier), avec 49M$ en trois jours. S’il n’y avait pas l’international et les 70M$ en Chine, cela serait un score assez piètre, puisque le 3e chapitre de la franchise Warner MonsterVerse a coûté la bagatelle de plus de 170M$ en frais de production.

Distribué dans 4 108 multiplexes, la nouvelle adaptation du reptile géant japonais au format américain réalise près de la moitié des recettes du reboot de 2014, de Gareth Edwards, qui avait achevé sa carrière à 200M$, et près de 12M$ en moins que Skull : Kong Island, qui était pourtant paru hors de cette période estivale qui est censée être plus faste pour les blockbusters décérébrés.

Godilla_roi_des_monstres_us
Crédits Warner Bros Entertainment

Rocketman en route pour les étoiles

En 3e place, Paramount connaît un beau succès avec le biopic sur Elton John, Rocketman, qui enchante les tiroirs caisses : 25M$ dans 3 610 salles. Le musical, proposé en avant-première mondiale à Cannes, n’a coûté que 40M$. Il a bénéficié de l’appui de critiques qui lui était (très) favorables.

Ma, affiche france
Copyrights : Blumhouse Productions / Universal Pictures

Ma-Mamma Mia

Quatrième, Ma est au firmament : la production Blumhouse, qui place en tête d’affiche une femme afro-américaine de plus de 40 ans, rabat les cartes dans ce type de productions pour jeunes pubères. Universal et Blumhouse partaient d’une mise réduite de 18M$. Cette année, Happy Birthdead 2 you n’avait récolté que 9M$ pour son lancement, en février 2019.

Dans ce contexte, de belles continuations, sont à mentionner : John Wick 3 ne perd que 54% de ses recettes de baston, avec 11m$. Le tueur dégage un jackpot faramineux de 125M$ . Pokemon Détective Pikachu perd 50% de ses recettes, avec 6.6M$ et un total de 130M$. C’est un beau score au vu des chiffres internationaux de cette production très populaire chez les 8-20 ans.

Dans l’épouvante, très mauvaise seconde semaine pour Brightburn (Sony), avec une chute de 70.5M$, et une pauvre 9e place. Le nouveau Blumhouse lui a asséné un coup fatal.

Sources : Box-office Mojo